PETITE FICHE DOCUMENTAIRE
LE KAKEMONO

Dans la tradition japonaise, cette peinture verticale, présentée suspendue et facilement transportable, était ainsi composée (voir croquis ci-dessus) :

1 - une bande claire de soie, de brocard ou papier;

2 - puis une seconde bande de soie, plus courte et plus foncée, apposée sur première, laissant apparaître une zone plus large sur la partie haute et plus petite de moitié sur la partie basse;

3 - l’élément calligraphique ou la peinture vient ensuite sur cette deuxième bande de soie avec des marges au pourtour;

4 - viennent s’ajouter d’autres subtilités liées à cette tradition culturelle;

5 - et enfin des éléments en bois en haut et en bas pour suspendre et stabiliser le kakemono.

Il s’agit, d'une composition globale avec un rapport subtil entre l’image et son support.

sources : Encyclopaedia Universalis, article Peinture, chapitre Les techniques, vol.12, page 707, édition de 1975.

Aujourd’hui, cette forme de présentation verticale a été reprise, sous de multiples formes, par les publicitaires pour annoncer des spectacles, des expositions, des manifestations ou autres. Elle se caractérise toujours par deux supports horizontaux, en haut et en bas, sur lesquels est accrochée une banderole de matière souple (tissu, papier, plastique, etc.)

Nota bene : l'exposition "En liberté suspendue", proposée par Graver Maintenant, est un thème de travail sur la présentation d'une estampe. Cette fiche est un simple rappel historique et informatif. Elle n'épuise pas toutes les possibilités expressives suggérées par ce thème. Chaque artiste garde donc en l'occurrence sa libre interprétation du sujet dans le cadre du règlement.